Cover-website-UH!-Anne-Sophie.png
 

ENTRETIEN AVEC ANNE-SOPHIE GOBLET, ART THÉRAPEUTE

LA JOIE D'IMAGINER AVEC EUX... #17

Anne-Sophie Goblet est toute en agilité. Elle fait circuler la vie et le sourire dans un joli mouvement sensible. Elle est toujours prête à secouer et faire le pas de côté pour libérer son plein humanisme. Après la tendance, elle fait le grand saut de la reconnexion personnelle. Courage de valser avec sa part sensible. Euphorie encore de la transformer par la création au contact vivant de la matière. Voilà la fonction cérébrale remisée un peu, et c'est le temps de l'art-thérapie. Quand Anne-Sophie mue, c'est pour donner plus encore. De la belle perspective en activant tous les sens. De l'impact juste et généreux pour imprimer le futur visage de l'entreprise. Lire Entretien ci-dessous.


***

 

Après avoir travaillé 8 ans dans les tendances, avec l’objectif de faire évoluer les marques et leur création en accord avec les évolutions sociétales, j’ai compris que le changement et la création du monde de demain passeraient par les hommes, qui sont à l’œuvre dans ces entreprises. Puis je suis devenue art-thérapeute. La création et la transformation sont toujours au cœur de mon métier. Je m’appuie sur le processus de création pour accompagner les personnes dans la réalisation de leur potentiel. C’est ainsi qu’en tant qu’art thérapeute en entreprise, je choisis de m’adresser directement à l’homme « créateur » - non plus à l’expert en marketing ou en transformation digitale – car c’est lui qui préside à tout acte d’innovation en entreprise. Aujourd’hui, je souhaite que chaque collaborateur prenne conscience du pouvoir créateur qui réside en lui, comme une ressource inépuisable sur laquelle s’appuyer dans la période de transformation que nous vivons.

Pour cela, la reconnexion à la matière est essentielle. J’ai compris que créer dans la matière donne un accès direct à ses rêves, permet de donner corps à ses désirs, à ses convictions profondes…des énergies essentielles pour bâtir le monde de demain. Et c’est dans cette rencontre avec la matière, que s’opère une mise en mouvement pour remodeler sa vie, son environnement dans une direction qui fait sens pour soi et aussi pour l’autre, car l’émotion esthétique permet de rentrer en résonance avec le monde. Je crois que la création peut devenir un précieux outil d’accordage sensible, et permettre d’inclure la singularité de chacun dans un projet global. Les sens et la création ont le pouvoir de servir le sens individuel et collectif.

Créer, c’est accepter d’être dans sa vérité, de toucher au sens profond de son existence. C’est aussi accepter de mettre à l’extérieur de soi, et donc potentiellement aux yeux de tous. Créer est un acte courageux qui demande d’aller au-delà de nombreuses résistances internes. L’acte créateur se prépare : j’ai compris qu’il était essentiel de faire goûter à la création sans enjeux de résultats, pour retrouver le plaisir et la confiance dans le « faire » et « l’être » créateur. Et mine de rien, avec le prétexte du jeu, on s’autorise, le jugement et la pression s’effacent petit à petit, pour faire place à l’émerveillement, au changement de regard sur des choses bien connues, à l’imagination.

Je pense qu’il est temps d’associer le ressenti à la connaissance, de troquer l’obsession du résultat contre l’expérimentation interrogeante, d’abandonner le contrôle pour le lâcher-prise fécondant, de laisser de côté la binarité pour s’ouvrir à d’autres nuances possibles.

Je pense que l’intervention des art thérapeutes en entreprise permettra de diffuser dans les entreprises cet esprit « artiste » qui crée, non pas parce qu’ « il faut », mais parce qu’ « il est nécessaire ». L’art peut réveiller et soutenir la raison d’être des entreprises, nourrir une innovation durable et porteuse de sens : pour que chaque création compte, comme une marche de plus vers un monde meilleur.

Je pense que l’art thérapie peut densifier le sens du mot « corporate » : refaire corps, avec soi, avec les autres, avec le monde sensible. Le corporate ou l’art d’être soi, ensemble. Nous vivons le passage du Corporate au Corpo-éthique, et j’imagine le passage du Corpo-éthique au Corps-poétique pour demain.

L’art thérapie pourra contribuer à un monde corporate plus souple, intuitif, confiant, qui sache danser avec l’inconnu, capable de s’adapter, de rebondir et d’inventer avec ce qui est disponible ici et maintenant.

Anna-Sophie Goblet


***

A suivre sur la page Linkedin Utopia Hackers et Instagram @utopiahackers notre série "LA JOIE D'IMAGINER AVEC EUX..." qui donne la parole, en cette période difficile, à des voix nouvelles empreintes d'optimisme et de lumière. 

 
 

©2020 - Utopia Hackers