ENTRETIEN AVEC PHILIPPE GARGOV, DEALER D'IMAGINAIRES

LA JOIE D'IMAGINER AVEC EUX... #06

Philippe Gargov nous ouvre aujourd’hui une fenêtre sur la pop culture. Avec son regard urbain, jeune et connecté, il détient des clés pour capter les signaux faibles et apercevoir de nouveaux horizons. Géographe de formation, spécialiste de « la ville réjouissante » il a créé pop-up urbain, qu’il qualifie de « poil à gratter de la ville de demain. ». On adore son ton très personnel ! Il croise avec humilité et de façon inattendue prospective et culture populaire (mangas, jeux vidéo, séries…). Un zeste de créativité et une bouffée d’air frais pour décloisonner la pensée.

***

 

J’aime la puissance brute de la Pop Culture pour féconder un nouvel imaginaire urbain. La culture populaire agit comme un vrai régénérateur.

A quoi ressembleront les villes de demain ? Cela peut paraître paradoxal, mais les imaginaires urbains ont rarement été aussi peu féconds. On observe une vraie “panne d’imaginaires” dans la capacité à se projeter dans des futurs possibles. L’origine de la prospective urbaine trouve ses racines dans les utopies planificatrices du XXe siècle - ce que j’appelle “la prospective à Papa”, et dont j’essaie au maximum de m’éloigner. Il suffit de regarder où nous ont mené les utopies urbaines des Trente Glorieuses ! C’est pour cette raison que je défends une prospective plus humble, qui assume de ne pas pouvoir tout prédire.

Pour ma part, j’emprunte tout à la pop-culture. C’est l’ADN de pop-up urbain, comme l’indique notre petit nom. A nos yeux, l’urbanisme est un formidable prétexte pour explorer les cultures populaires dans leurs moindres recoins : mangas, jeux vidéo, séries… On passe toutes ces œuvres à la moulinette de la prospective urbaine, afin d’en tirer des enseignements en termes de signaux faibles et de pratiques émergentes. C’est ce “pouvoir de révélation”, pour reprendre la formule de Serge Wachter, qui nous inspire au quotidien. On estime qu’il est impossible de construire des futurs souhaitables si l’on met de côté toutes ces représentations populaires qui infusent l’inconscient collectif, qu’on le veuille ou non…

Avant même de construire de nouvelles utopies, il me semble aujourd’hui plus que jamais nécessaire de déconstruire les utopies technologiques qui nous entraînent collectivement dans la mauvaise direction. A mes yeux, c’est le prérequis d’une véritable transformation de l’écosystème urbain, une régénération en profondeur qui permettra d’imaginer de nouveaux scénarios prospectifs à la fois plus souhaitables et plus atteignables. 


Philippe Gargov


***

A suivre sur la page Linkedin Utopia Hackers et Instagram @utopiahackers notre série "LA JOIE D'IMAGINER AVEC EUX..." qui donne la parole, en cette période difficile, à des voix nouvelles empreintes d'optimisme et de lumière. 

 
 

©2020 - Utopia Hackers